COTE D’IVOIRE : ETUDE POUR LA PROTECTION DES EXPORTATEURS LOCAUX DE CACAO

COTE D’IVOIRE : ETUDE POUR LA PROTECTION DES EXPORTATEURS LOCAUX DE CACAO

Uncategorized

Le Conseil Café Cacao (CCC) a commandité​ une étude sur la structure du prix de vente du cacao en loco-magasin suite aux plaintes de groupements d’exportateurs locaux (Ucoopexci et Gni).

Lesdites organisations patronales dénonçaient un double emploi de certains coûts (stockage, freinte de stockage, nantissement, intérêts bancaires, et frais généraux), qu’elles payent une première fois aux multinationales exportatrices et une seconde fois au moment de l’exportation des fèves.

En commanditant cette étude, le CCC voudrait se rendre compte du problème de partage des coûts au barème entre les acteurs du secteur et y mettre un terme afin d’éviter de creuser plus encore les pertes au niveau des exportateurs locaux, qui sont les plus concernés par les achats de cacao en loco-magasin, du fait qu’ils ne peuvent pas compėtir avec les multinationales dans l’achat de fèves dans les ports.

Résultats de l’étude

1 – L’ Etude a permis de constater que les exportateurs locaux qui achètent essentiellement en loco-magasin ont subi de lourdes pertes financières à cause du double emploi ci-dessus mentionné. Les frais généraux devraient être payés une seule fois et seulement au moment de l’exportation.

2 – A cet effet, l’ Etude a recommandé l’actualisation du barème dans les meilleurs délais afin de rendre compétitifs les exportateurs locaux.

Les conclusions de l’étude du CCC sont satisfaisantes pour les exportateurs locaux. Après avoir félicité  la structure de régulation et de développement pour la réalisation de ladite étude, ces opérateurs ont souhaité qu’une solution durable soit trouvée maintenant à leurs problèmes de financement.

Source : Agence Reuters

Lien : https://news.abidjan.net/h/674356.html

Post a comment